Category: Alternative

L’ERMITE - Le Noyau Dur (2) - Résistance (File, MP3, Album) download full album zip cd mp3 vinyl flac

Published 21.07.2019


Download L’ERMITE - Le Noyau Dur (2) - Résistance (File, MP3, Album)
2008
Label: Music4one - none • Format: File MP3, Album • Country: France • Genre: Rock • Style: Hardcore

De soif. Sous ces rochers se trouvait un cadavre. Il lui fallait s'aventurer plus loin pour trouver du bois. Il entra dans les taillis. Ici les animaux ne craignaient point l'Homme, et l'Homme vivait en harmonie et en bonne intelligence avec les animaux. Le jeune moine le regarda avec compassion. Ici, je connais chaque pierre. Mais comment ont-ils pu creuser un trou de cette dimension dans la montagne? Je ne meurs pas de faim ici. On me rapporte des nouvelles. Il n'y en a pas moins de neuf.

L'un des hommes s'assit sur la plate-forme et fit le guet afin de s'assurer qu'il n'y avait pas de curieux. C'est ainsi que la caverne avait des murs en verre naturel! Le jeune moine prit la branche qui lui servait de balai et se mit au travail sans grand enthousiasme.

Je vais chercher une pierre coupante. Je n'ai jamais vu de monnaie avant cela. Seulement des images. Si nous les gardons ici, elles nous porteront malheur. Prends-les, VITE! Le jeune moine remit toutes les choses dans le sac de cuir, sortit de la caverne et se dirigea vers le lac. Elle ricocha de vaguelette en vaguelette, fit un floc! Lentement, l'ermite s'installa sur le sol et arrangea sa robe autour de lui.

Album) je ressentis comme une douleur lancinante dans les vaisseaux sanguins du cou et je crus que j'allais m'affaisser. Je suis vraiment perplexe. Et qu'est-ce qu'un Major? Me suis-tu? Notre vaisseau fait partie d'un groupe. Il est le plus important de ce groupe. Le nom que nous employons est Amiral. Nous appelons un tel adjoint Major. Je suis le premier chirurgien de ce navire. Tu dois donc m'appeler Docteur et non Ravisseur!

Contente-toi de lui parler comme tu me parlerais. Quel avenir y avait-il pour un aveugle? Qu'allais-je faire si d'aventure je quittais cet endroit en vie? Ces redoutables bonnes femmes s'abattaient une fois de plus sur moi comme des vautours sur un cadavre.

Je ne voulais pas de repos. Je voulais sortir. Je ne pouvais le dire. Vous ai-je bien compris? Nous nous trouvons actuellement sur un plateau montagneux sis dans les Hautes Terres du Tibet. Le plateau rocheux sur lequel ce vaisseau repose fut jadis un volcan.

Pourquoi ne vous mettez-vous pas en rapport avec nos dirigeants? Maintenant, dors! Je m'assoupis, m'assoupis. Mes efforts les plus violents ne se traduisaient par aucun mouvement de mes membres. Peux-tu nous entendre? Tu comprendras maintenant tout ce que nous te dirons. Autrement, je vais t'arracher les yeux.

Maintenant, je comprenais ce que l'on disait. NOUS posons les questions et donnons les ordres. Vous jouirez donc d'une faveur insigne. Vous pouvez continuer, Biologiste! Mais n'en dis pas plus long Ne force pas ta chance! Le silence aurait pour ainsi dire pu se couper au couteau. Il provient d'une subdivision d'un pays que l'on appelle le Tibet.

Dans ce pays, l'agression n'existe pas. Personne ne se bat pour accaparer la terre d'autrui. Certains parmi vous en connaissent beaucoup plus que moi sur ce sujet, et c'est pour cela qu'ils sont ici.

NOUS savons qu'il est malade. Nous ne savons pas pourquoi. Il ne pourra pas mourir tant qu'il n'aura pas transmis ses connaissances. On empoigna ma table, on la souleva, on la fit avancer. Je risque tout bonnement ma vie! Nous demandons la permission de commencer. On chercha quelque chose sous mon menton. Et pourtant je ne pouvais rien y faire. Je dois me reposer un peu. Le feu couvait. Se retournant, il rentra dans la caverne afin de s'assurer que l'ermite avait bien repris ses esprits.

Il regarda d'un air lugubre le peu de sucre qui restait au fond du sac. D'un air plus lugubre encore, il examina ce qui restait de beurre. Il suffisait de fragmenter la briquette et d'enlever le plus gros des brindilles et des mauvaises feuilles.

Nul marchand ne voyageait jamais la nuit. Du beurre! Il y a des marchands dans le col. Je vais les surveiller attentivement. Le jeune moine se retourna en frissonnant. Le jeune moine enfila sa robe et s'empressa de sortir. Maintenant, le brouillard envahissait la caverne et le jeune moine devait se diriger en posant la main sur les parois de l'antre. Quel temps fait-il maintenant? Il examina ses ongles d'un air oisif. Je vais mettre un peu de bois sur le feu. Pendant quelques minutes, le vieil homme demeura silencieux.

Je le sais parce que je l'ai vue. Mais continuons l'enseignement que je dois te donner. Les tournoiements avaient pris fin et, maintenant, j'entreprenais une lente ascension vers la lueur.

La douleur et la terreur augmentaient. Ce monde? Je jetai un regard circulaire et fus saisi par la bizarrerie de ce qui me sautait aux yeux.

Les ombres! En plein jour! De loin, j'apercevais dans le ciel le scintillement de lueurs flamboyantes. L'altitude diminua.

Je me souvins Des couleurs que l'on pourrait qualifier sans contredit de primaires. Je sentis la panique me gagner. Mais ceci n'est qu'un seul Univers. Il existe d'autres Univers en nombre incalculable, tout comme il existe des brins d'herbe en nombre incalculable. Tu regarderas ce monde, et ma voix t'accompagnera. Nous sommes les Jardiniers et un jardinier doit enlever le bois mort, doit arracher les mauvaises herbes.

Ainsi en est-il. Toutefois, ce n'est point le moment ni l'endroit pour entreprendre une discussion de cette nature. Je ne comprenais pas cela, car peu de temps auparavant l'eau semblait d'une autre couleur. J'en avais une peur instinctive et craignais que quelque malheur survienne si jamais je devais y choir. Point de traces d'habitations ou de routes. Je regardai en bas. Sous moi se trouvait le plus merveilleux domaine que l'on puisse imaginer. Le vieil ermite remua nerveusement et frissonna sous la mince couverture.

Les nuages se levaient rapidement. Puis il y avait eu un hurlement, un bruit pulpeux et mat comme celui que fait un sac d'orge humide que l'on jette sur le sol. Le jeune homme se releva lentement et se dirigea vers l'ermite. C'est maintenant qu'il te faut faire preuve de courage. Tant que tu as la foi, tant que tu es POSITIF, tu es en mesure de supporter n'importe quoi et tu peux sortir triomphant des pires assauts de l'ennemi.

Toutes ces mises en garde et ces exhortations. Toute vie en ce monde n'est qu'illusion. Est-ce qu'il nous reste du sel, du borax ou du sucre? Il y a toujours de l'eau. Qu'est-ce qu'un homme peut bien demander de plus? Apprendre, toujours apprendre. Sous ce lustre transparent, je pouvais voir des gens se promener dans les rues de la ville, une ville plus grande que Lhassa. Nous pouvons regarder dans les temples, les salles de jeu, les maisons.

Maintenant, avance. Une modification se produisit dans une image adjacente et retint toute mon attention. Personne ne m'avait dit quoi que ce soit. Je le savais d'instinct. L'image devint de plus en plus grande.

Je vis Lhassa. Regarde ailleurs! On jetait des papiers partout, sans souci des apparences. Partout ces images vivantes. La figure d'un homme apparut. Neuf vieillards. Tous barbus, se ressemblant tous et arborant un air des plus graves. Toutefois, une autre image me montrait ICI! Notre but est de sauver votre monde. De le sauver d'une menace de suicide. De le sauver de la pollution totale qui suit une guerre nuc Tels les nuages d'encens ondoyant dans un temple, je flottais et MP3 ce qui se trouvait devant mes yeux.

Finalement, un vieillard tendit le bras et tourna un bouton. Finalement, elle entra en collision avec le monde mort et froid qui occupait le centre de la galaxie.

Les mondes adjacents rougeoyaient, se contorsionnaient, tournoyaient sur leur nouvelle orbite. On fit coulisser les portes, puis le tube se ferma. Une main se tendit et tourna un bouton. Pendant un instant, je perdis le sens de l'orientation.

Je regardai d'un air vide l'image qui me faisait face. On pouvait y voir des mondes incandescents. Du dessous du navire surgirent un grand nombre de petits vaisseaux circulaires. Puis, c'est avec une horreur profonde que je vis la Chose bouger!

Il s'agit de En dessous de moi, des vagues bleues roulaient et bondissaient. Le monde se retourna. De l'eau, toujours de l'eau, de l'eau partout. Le jeune homme eut un sourire de satisfaction. Des aliments! Plein d'impatience, le jeune homme grimpa sur la paroi rocheuse surplombant la caverne. Lentement, lourdement, il descendit de son perchoir et rentra dans la caverne. Nous devons faire preuve de patience. Il s'agenouilla et, avec soin, gratta le sol sablonneux. Il se dit que le sable allait rester au fond et que l'orge flotterait.

C'est avec le plus grand soin qu'il jeta ce salmigondis dans l'eau. Le matin fut triste. Un signal se fit soudainement entendre. L'espace n'est PAS le vide absolu, comme les gens de ton propre monde le croient. Mais regarde Le vaisseau en fit le tour, se mettant en orbite autour d'un monde, puis autour d'un autre. Le vaisseau tomba dans l'espace. Le vaisseau poursuivit sa route.

Finalement, le petit appareil prit de la hauteur, entra dans l'espace et retourna au vaisseau principal. Un tel sol ne sera capable de supporter que des plantes primaires.

Si le besoin s'en faisait sentir, il y aurait toujours moyen de les modifier. Certains ramassaient de petites pierres et les mettaient dans un sac. La Terre retrouva une orbite et s'y stabilisa. Bien qu'ils ne connussent point le feu ou les armes, ils ne cessaient de se battre. Ils vivaient dans des cavernes et dans les branches des grands arbres. Leur nourriture se composait de baies, d'herbes et d'insectes grouillant sur le sol.

La Terre, cependant, ronflait et grondait encore. Toutefois, certains d'entre eux devinrent trop familiers avec ceux dont ils avaient la charge, ou du moins avec les femmes de ces derniers. Il grimpa, pied par pied m. Hors d'haleine, essayant tant bien que mal de courir, tous les membres endoloris, il poursuivit sa route et couvrit les quelques milles km qui restaient.

Le moine entendit de vieux os craquer plus rapidement, puis la porte s'ouvrit lentement. Nul marchand n'est venu nous voir. Nous n'avons que l'eau du lac. Pouvez-vous nous donner quelque aliment? J'ai tout ce qu'il faut. Mais le temps courait.

La nuit devint plus noire, de cette teinte qui annonce que l'aurore n'est plus tellement loin. Rapidement, le moine y jeta des brindilles et disposa de plus grosses branches par-dessus. Puis il partit chercher de l'eau au lac. Cependant, dans la mer, elles semblaient aussi agiles que les poissons de nos lacs. Des batailles catastrophiques s'ensuivirent. Un monde ricocha sur un autre monde et le projeta contre la Terre. De nombreux Terriens moururent.

Les Jardiniers n'en furent pourtant pas satisfaits. Des Jardiniers, et leurs familles. Ces gens, qui comptaient dans leurs rangs l'ex-Prince Satan, vinrent s'installer sur Terre, mais le Centre de l'Empire se trouvait bien loin. Horus, Osiris, Anubis, Isis et bien d'autres encore. Satan se gaussa de lui. Mais aucun contact officiel. Nous voulions que chaque humain se comporte envers les autres comme il aurait voulu que les autres se comportent envers lui.

J'ouvris les yeux Tu as fort bien fait cela. Cette nouvelle te rend-elle heureux? Allez-vous me rendre mes yeux? Allez-vous assurer ma subsistance? Comment vais-je vivre? On extirpa de curieux objets de ma personne. Puis je fus capable de me mouvoir. Rien ne bougeait. Il bondit en l'air en poussant un cri d'effroi, les jambes battant le vide avant de toucher terre. Finalement, le bois s'enflamma. Le jeune moine regarda nerveusement autour de lui.

Maintenant, le jeune moine avait repris son calme. Je vais vous laisser. Pas un mouvement. Le vieillard demeurait assis, rigide comme une statue de pierre. Les vautours attendaient aussi. Personne n'a jamais vu Dieu; mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est accompli en nous. Pour se rencontrer, les hommes n'ont pas besoin de se croiser, ils doivent simplement se diriger vers Dieu.

Mais, chose extraordinaire! Rapproche-toi de Dieu et ne pense pas aux hommes, et les hommes t'aimeront. Mais un Dieu bon ne peut faire que du bien. De toutes les religions existantes, il n'y en a qu'une seule vraie, celle qui dit que Dieu est amour. Et l'amour ne peut donner que le bonheur.

Ceci n'est pas vrai non plus. Le repos et le bonheur ne sont ni en nous, ni en dehors de nous, ils sont en Dieu. Et Dieu est en nous et hors nous. Aime Dieu, car c'est en Dieu que tu trouveras ce que tu cherches. L'amour seul unit les hommes. Plus les gens deviennent meilleurs et plus ils s'unissent, plus leur vie est meilleure. Il s'ensuit que les hommes ne seront heureux que lorsqu'ils s'aimeront tous les uns les autres. S'ils ne le MP3 pas et s'imaginent qu'ils vivent uniquement par leurs corps, ils se querellent entre eux et sont malheureux.

Pour que l'abeille vive selon sa nature, elle doit voler, le serpent ramper, le poisson nager, l'homme aimer. Le cheval, par sa course rapide, fuit l'ennemi. Il est malheureux lorsqu'il le perd, et non lorsqu'il voit qu'il ne peut pas voler.

Mi-Ti enseignait qu'il ne fallait pas inculquer aux hommes le respect de la force, de la richesse, de la bravoure, mais de l'amour seul. Bien que personne ne conteste cette doctrine d'amour, les disciples du Christ ne suivent toujours pas son enseignement. Ce bonheur ne se gagne que par l'amour. Quand comprendras-tu que le vrai bonheur est toujours en ton pouvoir et qu'il est l'amour pour tous les hommes? Par contre, nous n'augmentons le bien spirituel, le bien de l'amour qu'en augmentant le bonheur d'autrui.

Mais le malheur est que les hommes se passionnent pour ces perfectionnements et s'imaginent que s'ils construisent beaucoup de ces engins, ils peuvent se rapprocher de Dieu.

Note du trad. Mais ton corps, vivra-t-il longtemps? Se soucier des plaisirs charnels, c'est construire sa maison sur de la glace. Quelle joie pourrait-on attendre d'une telle vie, quel repos? Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon. La doctrine des Bouddhistes enseigne cinq commandements principaux. Que peut faire l'homme pour manifester cet amour? Supprimer tout ce qui l'entrave. Qu'est-ce qui l'entrave? C'est parce que les hommes connaissent leurs faiblesses et leurs passions et luttent contre elles, qu'ils peuvent vivre ensemble.

Celui qui le comprend, y contribue de ses efforts, et la vie d'un tel homme est facile, parce qu'elle est en accord avec ce qui se produit en lui. Deux femmes vinrent trouver un vieillard pour lui demander conseil. Le vieillard interrogea les deux femmes sur leur vie. L'une apporta un grand bloc, l'autre, tout un sac de cailloux.

Tels sont l'animal, la plante. Nous disons que les enfants sont innocents. Ce n'est pas exact. L'enfant n'est pas innocent. Ne serait-ce pas plus simple si Dieu lui donnait des enfants tout faits, sans accouchement, sans allaitement, sans peines ni soucis? Le seul et unique bonheur de l'homme est dans l'amour.

Voyez comment voudrait vivre l'esclave. Flatter le corps, lui assurer le superflus, est une grande erreur. En effet, la vie de luxe n'augmente pas, mais diminue le plaisir de manger, de se reposer, de dormir, de s'habiller, de se loger.

On en trouve partout. Sans la gourmandise, nul oiseau ne serait pris dans les filets de l'oiseleur. Celui qui est esclave de son ventre reste toujours esclave.

Mange pour calmer ta faim, et non pour y trouver du plaisir. Pythagore ne mangeait pas de viande. Pour pouvoir bien vivre, les hommes ont surtout besoin de leur raison.

C'est pourquoi les pauvres comme les riches cherchent l'oubli dans l'ivresse. S'il boit des boissons grisantes, il lui est difficile de rester chaste. Peu de gens en sont capables. Mais celui qui le peut est heureux. C'est pourquoi moins l'homme s'adonne aux uns et aux autres, mieux cela vaut pour sa vie spirituelle.

Garde ce sentiment. C'est une grande erreur. Il n'y a rien de commun entre ces sentiments. Dans l'amour sexuel, l'homme aime une femme plus que tous et la femme n'aime qu'un seul homme. C'est pourquoi tout adulte, homme ou femme, doit surveiller l'ennemi qui n'attend qu'une occasion propice pour attaquer.

Pour toucher une cible, il faut viser plus loin. Les Nous serions incontestablement mille fois plus savants, mais aussi mille fois plus mauvais. Celui qui ne se nourrit pas de son propre travail et fait travailler les autres pour soi est un cannibal. Que chacun balaye devant sa porte. Si chacun agit ainsi, toute la rue sera propre. Ceux qui vivent dans le luxe ne peuvent pas aimer les hommes. C'est une loi immuable. L'homme riche a plus de choses, mais elles lui donnent moins de plaisir.

Le pauvre a moins de choses, mais plus de plaisir, L’ERMITE - Le Noyau Dur (2) - Résistance (File. Pour le travailleur, la nourriture, la boisson et le repos sont chaque fois un plaisir nouveau. L'esprit n'a pas de repos, il L’ERMITE - Le Noyau Dur (2) - Résistance (File et s'embrouille. Nous disons: division du travail; mais cette expression n'est pas juste. L'homme, comme l'animal, doit besogner, employer ses mains et ses pieds. Sans travail il n'y a pas de bonheur possible.

Ceux qui peinent gagnent peu, justement parce qu'une trop grande part revient aux mendiants et aux voleurs. C'est pour cette raison que les distractions de notre monde ne sont pas joyeuses.

Les gens oisifs et riches n'ont qu'un souci—c'est de tirer orgueil de leur luxe. Mais l'homme oisif n'a pas besoin d'amorce, il se fait prendre sans amorce. Et, afin que cela n'arrive pas, il ne faut pas craindre le travail. Les riches ont quinze chambres pour trois personnes, et il ne peuvent pas laisser un mendiant se chauffer et coucher chez eux.

Quand il y a des riches, il y a et il doit y avoir des pauvres. Il semblerait que ce droit est incontestable. Le riche est malheureux; d'abord, parce qu'il craint toujours pour ses richesses, ensuite, parce que plus il a de biens, plus il a de soucis et d'affaires. L'orgueil des riches est mauvais, mais l'envie des pauvres n'est pas moins mauvaise.

Pourtant chacun devrait comprendre qu'il vaut bien mieux pour son bonheur conserver ce qui est en lui que ce qui est chez lui. Qu'est-ce que le pillage? Ne pense pas que la vertu consiste dans la bravoure et la force. Ils ne savent pas ce qui est bien et ce qui est mal. Si un homme a mal aux yeux et qu'il est devenu aveugle, tu ne diras pas qu'il faut l'en punir.

On ne peut persuader un homme que par sa propre raison. Sans amour, on ne peut manier que les objets; sans amour, on peut abattre des arbres, faire des briques, forger le fer; on ne peut sans amour traiter les hommes. Cela n'est pas possible. Mais tu diras que l'homme a une raison pour comprendre et corriger ses vices. C'est juste. Ce n'est pas aimable de leur part, mais ils ont raison. Quelle folie! Ne fais pas de mal. Si tu fais du mal, tu seras plus pauvre encore.

Tout cela prive l'homme du vrai bonheur. Mais cela ne suffit pas. Il gelait, et tous deux tremblaient de froid. Telle est la tentation de l'orgueil. Mais les orgueilleux ne raisonnent pas ainsi. Une grande partie du mal, dans ce monde, vient de ce sot orgueil. Se croire meilleur que les autres est mal et stupide, nous le savons tous. Les gens se querellent entre eux et savent que ce n'est pas bien. L'une de ces excuses est que je suis meilleur que les autres hommes; seulement, ceux-ci ne le comprennent pas, et c'est pourquoi je ne puis m'entendre avec eux.

Un homme ne doit pas se vanter devant les autres. L'orgueilleux veut se distinguer des autres et se prive ainsi de la meilleure joie de la vie, de la communication libre et joyeuse avec les hommes. L'orgueilleux craint toute critique. L'orgueil pourrait encore se comprendre s'il plaisait aux gens et les attirait. Il y aurait bien moins de mal sur la terre si le sentiment de l'orgueil n'existait pas. Les tentations de l'orgueil ne disparaissent que lorsque nous extirpons en nous cette profonde racine du mal.

C'est pourquoi, la seule chose que nous puissions faire pour notre bien et pour le bien des autres, c'est de tarir en nous cette source du mal dont les autres souffrent.

Cette superstition vulgaire et pernicieuse subsiste encore, mais sous un autre aspect. Mais ce n'est pas ainsi que l'on distingue les hommes habituellement. Il est stupide de voir un homme se croire meilleur que tous les autres, mais c'est plus stupide encore de voir tout un peuple s'estimer meilleur que les autres peuples.

Et chaque peuple, la plus grande partie de chaque peuple, vit dans cette affreuse, sotte et mauvaise superstition. Cette mission est d'aimer tous les hommes. Le Christ disait bien: soyez comme les enfants. Et nous disons: nous avons peu de joies. Lorsque l'homme aime les uns plus que les autres, il aime d'un amour humain. L'esprit divin vit en chaque homme. Apprends-la chez les enfants. Quand l'amour luit sur l'un et exclut l'autre, cela montre qu'il n'est pas amour, mais seulement quelque chose qui lui ressemble.

En toi, en moi, en chacun de nous demeure le Dieu de la vie. Il est facile d'organiser la vie des autres, parce que si nous l'organisons mal, ce n'est pas nous qui en souffrons, mais les autres. Parce qu'ils croient que la violence est bienfaisante. Par contre, nous aimons comme nos bienfaiteurs ceux qui savent nous convaincre. Pour employer la force, il faut de nombreux collaborateurs; pour convaincre, on n'a besoin de personne.

Seuls ceux qui se reconnaissent incapables de persuader, usent de violence. Chacun sait combien il est difficile de modifier sa vie et de devenir tel que l'on voudrait.

Le moyen principal de justification est de citer l'exemple d'un brigand imaginaire qui torture et assassine des innocents devant nous. Ensuite, nous voyons que les actions les plus cruelles viennent non pas du brigand imaginaire, mais de gens qui fondent leur conduite sur l'existence imaginaire de ce brigand. Aussi, employer la violence pour sa garantie est un mauvais calcul.

Et celui qui te frappera etc. Et si c'est autrement, on doit dire comment. Or, personne ne le fait. Or, l'ordre actuel leur est profitable. Chez l'animal, le mal provoque le mal. L'homme, pourvu de raison, ne peut pas lui, ne pas s'en rendre compte et doit, par suite, savoir se contenir. On affirme qu'on peut rendre le mal pour le mal dans un but de correction. C'est une erreur. On rend le mal pour le mal, non pour corriger les hommes, mais pour se venger.

On ne peut corriger le mal par le mal. Or, on ne peut enseigner que par la bonne parole et le bon exemple. Et toi, qu'en dis-tu? Mais si sa conscience ne le tourmente pas, toutes les punitions que les hommes peuvent lui infliger ne le corrigeront pas, mais ne feront que l'irriter davantage. Un homme a fait le mal. Ne dites pas que si les gens vous font des bienfaits, vous leur en ferez aussi, et que si les gens vous humilient, vous les humilierez aussi; mais agissez ainsi: si les gens vous font des bienfaits, faites-leur en aussi, et s'ils vous humilient, ne les humiliez pas.

Est-ce raisonnable ou non, et par suite, doit-on ou ne doit-on pas rendre le mal par le mal? Lorsqu'on dit: il faut faire comme font les autres, cela veut dire presque toujours qu'il faut faire mal. Pendant les premiers temps de sa vie, dans son enfance, l'homme vit principalement pour son corps: il mange, il boit, il joue, il s'amuse. On ridiculise celui qui garde le silence, comme celui qui parle trop, comme celui qui parle trop peu; il n'y a pas un homme sur terre qu'on ne critique pas.

Il agit ainsi parce que les autres font comme lui. Suivant que les uns et les autres influencent leurs actes, les hommes se distinguent entre eux. Vis seul, a dit le sage. Jamais, ils ne sont satisfaits. On ne peut ni peser ni mesurer le tort qu'ont produit et produisent encore les fausses croyances. Il y a trois sortes de fausses croyances. C'est mal lorsque les hommes ne connaissent pas Dieu, mais c'est plus mal encore lorsqu'ils reconnaissent comme Dieu ce qui n'est pas Dieu.

Est-il possible que seuls, avec notre religion, nous soyons dans le vrai, et que tous les autres soient dans le mensonge? Tout cela fut fait au nom du christianisme.

On mit du bois et de la paille autour de lui. Le bois et la paille lui venaient jusqu'au menton. Les gens ne commettent jamais de mauvaises actions avec plus de sang-froid et d'assurance en leur justice, que lorsqu'ils le font en vertu d'une fausse croyance. C'est ainsi qu'enseignait le Christ.

Le sens de la doctrine du Christ est dans l'indication de la perfection divine vers laquelle les hommes doivent tendre. Quel est le meilleur, quel est le plus mauvais? Et il approche. Le pur christianisme, bien que lentement, mais toujours de plus en plus, prend la place de celui qui porte ce nom. L'union des hommes est proche. C'est ce qui s'est produit dans notre monde.

Ce qu'il y a de plus nuisible pour la vraie science, c'est l'emploi d'expressions et de termes peu clairs. Le faux but est de justifier les mensonges qui insinuent le mal dans notre vie.

Les hommes errent, vivent mal. Rien n'est plus inconciliable que le savoir et le profit, la science et l'argent. Eh bien, sommes-nous devenus meilleurs ou plus sages? Connaissons-nous mieux la voie et le but de notre vie? Connaissons nous mieux nos obligations et surtout le bien de la vie?

Sur ces herbes il y a des fils—sur ces fils des petits organismes; mais plus loin—il n'y a plus rien. Il nous manque des connaissances pour comprendre ne serait-ce que la vie du corps humain.

Voyez ce qu'il faut savoir pour cela. On ne peut comprendre une partie sans avoir compris le tout. De fait, quels sont les signes particuliers de ceux qui sont pris de folie? Il n'y a ni honte, ni faute de ne pas savoir. C'est pourquoi on ne doit pas croire que plus on sait, mieux cela vaut. Il serait plus simple de ne jamais nous en embarrasser.

L'ignorance de l'homme se montre sous deux aspects; l'ignorance pure, naturelle, dans laquelle les hommes naissent; l'autre est celle du vrai sage. Ils jugent de tout avec assurance et promptitude et, naturellement, ils se trompent constamment. Les gens croient souvent que plus on sait, mieux cela vaut. C'est pourquoi ne lis que les vieux livres incontestablement bons. Les mauvais livres ne sont pas seulement inutiles, mais encore nuisibles. Les mauvais livres sont un poison moral qui ne fait que griser.

Les superstitions et les erreurs tourmentent les hommes. Le Royaume de Dieu est conquis par l'effort. Ici, sur la terre, il ne peut et ne doit pas y avoir de repos, parce que la vie est une marche vers le but qu'on ne peut jamais atteindre. Le repos est immoral. Je ne puis dire en quoi consiste ce but; mais quel qu'il soit, il existe et nous savons que nous nous en approchons. Et nous ne pouvons nous rapprocher de ce but que par notre propre effort.

Chacun sait que sans effort, on ne peut rien faire dans le travail. Les mauvaises actions—celles qui causent nos malheurs,—s'accomplissent facilement; mais ce qui est noble et bon pour nous se fait uniquement au prix d'un effort.

Je suis l'instrument avec lequel Dieu travaille. C'est le seul vrai, et tous les autres ne sont utiles que si ce travail principal de la vie s'effectue. Et cela, on peut le faire toujours et partout. Il n'y a, dans la vie, qu'une seule chose importante pour tous les hommes. Tout le reste n'est rien en comparaison avec elle. On ne peut non plus apprendre une science d'un coup. Il n'y a qu'un moyen pour devenir meilleur: le raisonnement sage et l'effort continu et patient.

La vertu de l'homme ne se mesure pas par ses exploits extraordinaires, mais par son effort de chaque jour. Rien n'affaiblit les forces de l'homme que l'espoir de trouver le salut et le bonheur ailleurs que dans son effort. Il n'y a pas de loi morale si je ne puis l'accomplir.

Non, nous le pouvons. Il est vrai, qu'une hirondelle ne fait pas le printemps. Serait-il possible, cependant, que parce qu'une hirondelle ne fait pas le printemps, elle ne doit pas s'envoler alors qu'elle sent l'approche du printemps?

Si chaque bourgeon et chaque herbe attendaient, il n'y aurait jamais de printemps. Parce que les hommes vivent mal. De sorte que pour que la vie ne soit plus mauvaise, il faut changer les mauvaises gens en bonnes gens. Comment faire cela? Pourtant, tous se plaignent de leur vie malheureuse. Tablettes des Babides [1]. Le Royaume de Dieu est conquis de haute lutte.

Vous pouviez, vous pouvez faire un effort. Qu'est-ce qui est donc? Il semblerait que ce point n'est rien, et cependant, toute notre vie est uniquement dans ce point. Il nous semble seulement que le temps existe. Il n'est pas. Il n'y a ni temps, ni espace; l'un et l'autre nous sont indispensables pour que nous puissions comprendre les objets.

Tout cela n'est qu'un vain jeu de l'esprit. Il n'y a pas de temps, il n'y a qu'un instant. Si la vie est en dehors du temps, pourquoi se manifeste-t-elle dans le temps et dans l'espace?

S'il n'y avait pas d'espace et de temps, il n'y aurait pas de mouvement, il n'y aurait pas de vie. Nous disons que le temps passe. Ceci n'est pas exact. Lorsque nous flottons sur l'eau, il nous semble que ce sont les rives qui marchent et non pas le bateau dans lequel nous nous trouvons. Ce n'est pas la longueur de la vie qui importe, mais sa profondeur. Il ne s'agit pas de prolonger la vie, mais de vivre en dehors du temps, et nous ne le faisons que lorsque nous vivons par l'effort du bien.

Lorsque nous vivons ainsi, nous ne nous posons pas la question du temps. Que de tortures morales, et tout cela pour mourir au bout de quelques minutes! Non, cela n'est pas vrai: ta vie existe actuellement. Quel est l'homme le plus important de la vie? Quel est le moment le plus important de la vie? C'est ainsi que nous comprenons tous l'amour, et nous ne pouvons le comprendre autrement.

Tu veux le bien. Ne remets jamais une bonne action si tu peux l'accomplir aujourd'hui, parce que la mort ne demande pas si tu as fait ce que tu dois. La mort n'attend personne ni rien. Ainsi parlent les enfants, les adultes, les vieillards, et personne ne sait s'il vivra jusqu'au soir. Combien cela est faux! Souviens-toi de la mort! Mais dans le domaine de la vie spirituelle, il n'y a pas de futur. L'essentiel, c'est de ne pas faire de mal. Ce n'est pas vrai que l'homme ne puisse se contenir dans n'importe quel cas.

Le laisser-aller dans une seule occasion affaiblit la force de la continence dans toute autre. L'habitude prise de ne pas se contenir est comme un torrent invisible sous une maison. Il est plus mauvais de faire trop que de ne pas faire assez; il est plus mauvais de se presser que de venir en retard.

Les reproches de la conscience sont toujours plus douloureux pour ce que l'on a fait que pour ce que l'on n'a pas fait. Plus la situation semble difficile, moins on doit agir.

Tout effort de lutte diminue la force de la passion et facilite la victoire. Qui est sage? Celui qui apprend toujours quelque chose chez quelqu'un. Qui est riche? Celui qui se contente de son sort.


Sitemap

The Surfer Moon - The Beach Boys - Surfer Girl (Vinyl, LP, Album), Pick A Piper - Pick A Piper (Vinyl, LP, Album), Independant DUB - AKTD - Etre indépendant est un must! (Vinyl), Va Giant Fish - WITT (6) - Whip (CD, Album), Fem Volé - Zin (8) - Fem Volé (Vinyl), Everyday (I Have The Blues) - Bobby Bland & B.B. King - Together Again...Live (Vinyl, LP), JON Nørgaard - Right Here Next To You (CD), Amanecer - Various - The Plague Of Crafty Guitarists Volume One (CD), The Desert Song - La.Mia.Bocca - The Journey (CD, Album), Tear Drop City - The Monkees - Music Box (CD), Young Man Blues - The Who - Live At Leeds (CD, Album)

Published in Alternative

9 Comments

  1. Mumi   Fenrizahn
    Livraison gratuite dès 20 € d'achat et des milliers de CD. Tout sur Noyau Dur - Noyau Dur, CD Album et tous les albums Musique CD, Vinyle 4/5(17).
    26.07.2019 Reply
  2. Mezibar   Nezahn
    Oct 26,  · Au pied la CHAPELLE DES BUIS à BESANÇON, vit un ermite surnommé l'ermite de la citadelle, ancien missionnaire et témoin de Jéhovah. Il y a quelques jours un incendie a détruit sa maisonnette. Il est interviewé. La solidarité des bisontins s'est immédiatement manifestée. - Interview de l'ermite. Je vis ici depuis 16 ans environ.
    23.07.2019 Reply
  3. Shakagami   Vokus
    flameworkeranayathrisflameblade.xyzinfo djohan -ratapan anak flameworkeranayathrisflameblade.xyzinfo3 Download flameworkeranayathrisflameblade.xyzinfo djohan - pertemuan di danau flameworkeranayathrisflameblade.xyzinfo3 Download flameworkeranayathrisflameblade.xyzinfo DJOHAN - Senja Di Batas flameworkeranayathrisflameblade.xyzinfo3 Download flameworkeranayathrisflameblade.xyzinfo DJOHAN - Kau Selalu Di flameworkeranayathrisflameblade.xyzinfo3 Download flameworkeranayathrisflameblade.xyzinfo djohan - semau flameworkeranayathrisflameblade.xyzinfo3 Download flameworkeranayathrisflameblade.xyzinfo djohan - ke flameworkeranayathrisflameblade.xyzinfo3 Download flameworkeranayathrisflameblade.xyzinfo djohan - tinggal flameworkeranayathrisflameblade.xyzinfo3 Download.
    22.07.2019 Reply
  4. Zuluzuru   Mautilar
    Jun 12,  · NOYAU DUR; Album Noyau Dur; Licensed to YouTube by Because Music (on behalf of Because Music); Kobalt Music Publishing, ASCAP, Sony ATV Publishing, and 1 Music Rights Societies NOYAU DUR Parce.
    22.07.2019 Reply
  5. Maulkis   Dousar
    T. LOBSANG RAMPA. L'ERMITE. Titre original: The Hermit (Édition: 22/04/) L'Ermite — (Initialement publié en ) Lobsang est l'élève d'un vieil ermite aveugle qui lui inculque sa sagesse ; il découvre ce qui en est à propos de ceux qui tout d'abord introduisirent la vie sur cette Terre, et qui sont connus comme les ‘Jardiniers de la Terre’.
    31.07.2019 Reply
  6. Tauramar   Todal
    Muse - The Resistance () kbps [MP3] Information details / Información detallada Artist: Muse Origin: ENG Album: The Resistance Genre: Hard Rock, Progressive Rock Year: Format: MP3 kbps Size: MB Never password / No password / Sin contraseña. TrackList. 1. Uprising - 2. Resistance -
    29.07.2019 Reply
  7. Mishura   Shaktijin
    Resistance 2 HD Walkthrough - Henry Stillman (Radio Broadcast 6) - Part 18 by SpottinGames. Resistance 2 HD Walkthrough - Part 19 by SpottinGames. Resistance 2 HD Walkthrough - Part 20 by SpottinGames. Resistance 2 HD Walkthrough - Leviathan - Part
    27.07.2019 Reply
  8. Vurg   Vule
    I.—Tout le superflu dont jouit le corps est nuisible, tant au corps qu'à l'âme. 1. Il ne faut satisfaire les besoins du corps que dans les limites du nécessaire. Imaginer de nouveaux plaisirs pour le corps, c'est vivre à rebours, c'est-à-dire mettre l'âme au service du corps, au lieu du corps au service de l'âme. 2.
    22.07.2019 Reply
  9. Kalmaran   Kikasa
    Trouvez toutes les infos sur l'album Noyau Dur sorti en , ecouter la musique de Noyau Dur ou télécharger les 15 chansons, ainsi que toute la discographie de Noyau dur issu du genre: Rap, Hip Hop français.
    30.07.2019 Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *